Attention langue carnavalesque en cours d'utilisation

Désolé, cet article est seulement disponible en Français. For the sake of viewer convenience, the content is shown below in the alternative language. You may click the link to switch the active language.

historique du carnavalune cavalcade royalela construction des charsla conception des personnagesles chansons et pamphlets du carnavalla grande cavalcade du dimancheles bals et soiréesle mardi grasles intriguesun grand carnaval parmi les grandsderision et satireinscription unesco

Qu’est-ce que la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO ?

Il existe deux types de patrimoines. Le patrimoine matériel, auquel appartiennent les bâtiments et les objets (meubles, tableaux, orfèvrerie …) et le patrimoine immatériel, qui se rapporte aux traditions qui se transmettent de génération en génération.
Le patrimoine culturel immatériel ne concerne pas uniquement des événements, des représentations ou des manifestations. Il englobe également tous les processus de transmission des savoirs et savoir-faire qui ont été nécessaires pour aboutir à ces événements.
Le patrimoine culturel immatériel s’applique à cinq grands domaines :

  • les traditions et expressions orales, y compris la langue comme vecteur du patrimoine culturel immatériel;
  • les arts du spectacle;
  • les pratiques sociales, rituels et événements festifs;
  • les connaissances et pratiques concernant la nature et l’univers;
  • les savoir-faire liés à l’artisanat traditionnel.

Considérant le patrimoine culturel immatériel comme un élément important de la diversité culturelle qu’il est nécessaire de préserver, l’UNESCO (Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture) entreprend, depuis 2003, un recensement de ce qu’elle considère être des exemples représentatifs de ce patrimoine culturel immatériel dans le monde, portant également des valeurs humaines universelles.

Pour ce faire, l’UNESCO établit une Liste représentative du patrimoine culturel immatériel.

Les valeurs du Carnaval de Granville

Le dossier de candidature du Carnaval de Granville a porté sur les 2 domaines suivants :

  • les pratiques sociales, rituels et événements festifs;
  • les savoir-faire liés à l’artisanat traditionnel.

Malgré le format court du dossier, les atouts suivants ont été mis en avant :

Un évènement porté par tous :
Mobilisation du Comité d’organisation du Carnaval de Granville et de la Ville de Granville, investissement des carnavaliers (tous âges et provenances sociales confondus), du corps enseignant, des commerçants, et de l’ensemble de la population.
Le Carnaval de Granville permet une véritable cohésion sociale avant, pendant et après Carnaval, en réalité : toute l’année.

Des valeurs humaines fortes :
L’égalité, la tolérance, la liberté d’expression, dans la seule limite du respect de la dignité et des valeurs humaines.
Ces valeurs ont un caractère universel. Elles peuvent être comprises de tous les hommes, quelles que soient leurs cultures.

Des savoir-faire transmis en permanence :
Transmission informelle, d’abord dans le cercle familial (cavalcade, bals des enfants), puis à l’école (concours d’affiches, de masques), mise en commun des compétences en construisant les chars.
Chaque carnavalier, à sa manière, contribue à la transmission des savoir-faire.

Créativité, liberté d’expression :
Création spontanée, renouvellement des pratiques, interaction entre créativité esthétique, humour et savoir-faire technique.
Le Carnaval favorise le respect de la diversité culturelle et la créativité humaine.

Les étapes de la candidature du Carnaval de Granville à l’Unesco

Candidature à l’UNESCO : les débuts …

En 2010, le Comité d’organisation du Carnaval de Granville s’est lancé dans une démarche de classement du Carnaval de Granville sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO.

Une aventure qui s’est déroulée en différentes étapes :

2010 :

  • Début de la démarche avec la création d’une pétition en faveur du classement du Carnaval de Granville à l’UNESCO. Elle recueillera plus de 3 000 signatures ;
  • Lancement de la démarche de collecte des documents liés au Carnaval et des souvenirs des carnavaliers.

2013 :

  • Inscription du Carnaval de Granville à l’inventaire national du patrimoine culturel immatériel, étape préalable obligatoire à la demande de classement au patrimoine culturel immatériel de l’humanité ;
  • Rédaction du dossier de candidature auprès de l’UNESCO. Ce dossier, très formaté, est constitué d’une vingtaine de questions auxquelles il faut répondre dans un nombre de lignes limité. Les questions posées impliquent de porter une réflexion sur la signification de notre Carnaval, sa raison d’être, et les mesures prises pour qu’il perdure.

2014 :

  • Janvier : le Comité d’organisation du Carnaval de Granville présente officiellement son dossier devant l’État, qui, ne pouvant présenter qu’un seul dossier par an auprès de l’UNESCO, doit choisir lequel il décidera de porter au titre de l’année 2014 ;
  • Juin : le ministère de la Culture confirme que le Carnaval de Granville sera le candidat officiel de la France au patrimoine immatériel de l’UNESCO pour l’année 2014.

Candidature à l’UNESCO : la consécration …

2016 :

  • 30 novembre : réunion du Comité de l’UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l’humanité, à Addis Abebba (Éthiopie). Présentation du dossier du Carnaval de Granville par l’État Français et inscription du Carnaval de Granville sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO.

Et après ?

L’inscription du Carnaval de Granville sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité de l’UNESCO n’est pas éternelle. Régulièrement, les représentants de l’UNESCO réétudient notre Carnaval, afin de vérifier que les conditions de son inscription, en tant que représentant de pratiques sociales, de rituels, d’événements festifs, et de savoir-faire transmis de génération en génération sont toujours réunis.
Le Comité d’organisation du Carnaval de Granville et la Ville de Granville ont la responsabilité commune d’assurer la pérennité de notre Carnaval, de favoriser son évolution naturelle, sans pour autant en dénaturer l’esprit.